PRE – Lycée Masséna – 2019 / 2020


Cette année, la compagnie 8ème Alchimie partira en création avec les élèves du Lycée Masséna sur la thématique surréaliste du Hasard.

Aurelia Beraldo, intervenante en Arts du spectacle, mettra en scène le spectacle de fin d’année des options Théâtre et Danse du Lycée Massena .

En Danse, les élèves travailleront avec leur professeure de Danse et la compagnie Antipode sur le thème surréalistes « Le beau dans la Ville ».

EN 2020, COMMENT RENDRE L’ORDINAIRE EXTRAORDINAIRE ?

Dans la ville il y a les Grands Monuments, les beaux quartiers aux façades Rococo, Haussmaniennes, les palais… C’est Beau !

Et il y a les murs gris, les dévantures usées, les poubelles, les ruelles malodorantes, les voies rapides… C’est moins beau !

Aujourd’hui nous proposons un tour de la ville.

De la faste maison au troquet du coin, du cimetière au métro… Venez rencontrer des personnages hauts en couleurs.

« Dans sa rue terne, Monsieur Ducon est triste à cause de son nom. Mais le hasard lui apporte une grande nouvelle : il est le seul à s’appeler Ducon. Et ça le rend tout à coup très heureux. »

« Au cimetière, Roméo et Juliette se réveillent après un long sommeil de 60 ans. Avec un enfant. De 60 ans. La tragédie transgénérationnelle continuera t’elle ? »

« Au troquet Jacques Prévert souhaite ne pas être embêter par la fichue addition du serveur. Il lui explique que l’on ne peut additionner des valeurs différents (café, croisants, cigarettes…)… »

Les surréalistes Prévert, Cami, Queneau, Desnos, Vian… sont les accolytes de nos élèves pour récréer cette ville effervescente.

Aujourd’hui le laid devient beau, le triste devient drôle…

Impossible ! Me direz vous ?! Et bien si.

Parce qu’avec les adolescents, cette année, nous avons décidé d’appréhender les choses avec une autre vision : RENDRE L’ORDINAIRE EXTRAORDINAIRE, et ainsi créer d’autres réalités, d’autres rêves…

A travers ce travail, nous souhaitons, enseignants, pédagogues artistes, que les élèves s’expriment sur leur vison du quotidien et réfléchissent ensemble à comment leur rendre plus beau, plus drôle, plus léger.

Des détails…

Des petits hasards…

Des idées farfelues…

Une mise en scène entre Théâtre et Danse contemporaine. L’utilisation de masques, symboles de représentation du soi et de vision de l’autre plongera les spectateurs dans une ville à la fois bien étrange et bien réelle…

Rendez vous le 20 AVRIL 2020 AU THEATRE FRANCIS GAG